Songe…

Vannes, le 14 novembre 2022

Songe

Cette photo se veut évocatrice, elle renvoie ou fait écho à l’oeuvre de William Turner, « peintre de la lumière » par excellence que j’admirais dans ma jeunesse et admire toujours.
Comment les peintres procèdent-ils pour rendre visible ce qu’ils voient par imagination ou observent par leurs propres yeux ? Ils procèdent par ajout de matière colorée (encre, pastels, aquarelle, ou pâtes colorées : gouache, huile, acrylique, …) sur un support matériel (toile, bois, papier, mur, …). Mais quant est-il du procédé photographique ?

Une photographie naît dans le creuset obscur de l’appareil photo qu’on appelle ‘chambre noire’, terme très évocateur. Lorsque le photographe appuie sur le déclencheur de l’appareil, un mécanisme ingénieux, je vous passe les détails, permet à la lumière de venir insoler la pellicule ou le capteur photosensibles. L’obscurité de la chambre noire est donc la stricte condition pour qu’une photographie (« écriture de lumière », selon l’étymologie) puisse exister et sortir de la nuit. Sans obscurité, point de photo, sans lumière non plus, il en va de soi. Si l’on remonte la chaîne sans fin des causalités jusqu’à son origine, quelle est la première cause permettant l’existence d’une photographie : de l’ombre ou de la lumière ? On touche là un mystère cosmologique ! L’univers dans une obscurité et un vide absolus, préexistait-il avant que la lumière fût ? Comment naquit la lumière ? Plus on s’approche des causes ultimes, plus le mystère s’épaissit. Sans doute est-ce pour cela que la photographie me fascine tant et me renvoie dans l’après coup de la prise de vue à des questionnements métaphysiques ! Encore une fois l’imparaître, conséquence probable du choc des contraires jour/nuit, montre le bout de son nez ! Cet imparaître qui, pour moi, serait comme un chemin vers l’essence même de toutes choses, du moins dans le monde visible et parfois chaotique de mon quotidien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.